Test du Meizu MX6 : un magnifique design et des caractéristiques intéressantes


Meizu est une entreprise chinoise fondée en mars 2003, spécialisée dans la fabrication de lecteurs MP3 et MP4 basés sur la technologie Flash et dans la conception de smartphones. Depuis quelques années, la marque essaie de se faire une place parmi les géants que sont Apple et Samsung en proposant des smartphones de très bonne qualité. J'ai donc eu l'occasion de tester un de leurs produits durant plusieurs semaines, le MX6, un smartphone de milieu de gamme vendu dans les alentours des 350 euros.

Déballage


L'emballage du MX6 ressemble fortement à celui de l'iPhone, et ce n'est pas plus mal ! En effet, nous avons une boîte blanche, très design, avec un relief du smartphone sur le dessus, le nom du smartphone sur les tranches et des informations relatives au produit sur le dessous. Je vous propose d'ouvrir afin de découvrir la bête.


À l'intérieur, nous retrouvons le smartphone, accompagné d'un chargeur secteur, d'un câble USB vers USB Type-C, d'une paire d'écouteurs, et bien entendu d'un guide de prise en main rapide disponible en cinq langues (français, anglais, allemand, espagnol et italien).

Design


Le Meizu MX6 arbore un design similaire à celui de l'iPhone. En effet, le dos métallique, le placement des bandes-antennes et la tranche inférieure me donnent l'impression d'avoir un iPhone dans mes mains. Néanmoins, le design est pleinement réussi. Nous avons un smartphone à la fois moderne et élégant, avec des dimensions de 153,6 x 75,2 x 7,25 millimètres. Les finitions sont extrêmement précises, il n'y a pas de jeu au niveau des boutons de volume et d'allumage. C'est quelque chose que j'apprécie énormément. Selon moi, le design est le point le plus important lorsque l'on souhaite acheter un smartphone.


En parlant des boutons présents sur la tranche droite, ces derniers tombent naturellement sous les doigts, ce qui est très agréable.


Sur le côté gauche nous retrouvons un tiroir qui permet, quand on l'ouvre à l'aide de l'outil fourni, d'y insérer deux cartes nanoSIM. Cela est bien pratique car on peut gérer sa ligne personnelle et sa ligne professionnelle en même temps. Néanmoins, le gros point négatif du Meizu MX6, est que la bande des 800 MHz est inexistante, ce qui fait que la réception 4G n’est pas toujours idéale. Cela peut sembler vague pour certains. Je vais donc vous donner un exemple concret. Prenons un autre smartphone et le MX6. Si l'on place ces deux smartphones au même endroit avec un forfait 4G du même opérateur, la connexion sera plus lente sur le Meizu. Bien évidemment, c'est un exemple ! Cela dépendra donc de votre opérateur et de l'endroit où vous vous situerez.


Sur la face avant du smartphone nous retrouvons un capteur d'empreintes digitales. Ce dernier est très rapide ! On a du mal à faire la comparaison avec celui du Zenfone 3 qui a une rapidité de 0,2 seconde. La forme du capteur est bien, ni trop grande ni trop petite. Par ailleurs, il est possible d'enregistrer jusqu'à 5 empreintes différentes.


La prise en main est excellente du fait de sa légèreté (156 grammes), de sa finesse, et de ses bords arrondis. De plus, la couleur Gold donne des reflets rosés en fonction de la luminosité, j'aime beaucoup ! La seule chose que je peux reprocher à cet appareil, c'est qu'il est très glissant. Il faut donc faire très attention de ne pas le faire tomber. L'idéal reste quand même de prévoir une coque.


Dernière petite information en ce qui concerne le design, le smartphone est pourvu d'une LED de notification qui s'allume lorsque l'on reçoit une notification. Je trouve que c'est très pratique. En effet, pour savoir si on a reçu un message, on n'est pas obligé d'allumer l'écran, un petit coup d'œil suffit. J'ai quand même été déçu de ne pas pouvoir gérer cette LED. J'aurais bien aimé la personnaliser en fonction du type de notification (en jaune pour Snapchat, en bleu pour Twitter, etc.). C'est un petit plus qui n'est pas indispensable mais je pense que cela aurait fait plaisir à plus d'un d'entre nous !

Écran


Le Meizu MX6 embarque un écran IPS Full HD de 5,5 pouces qui offre une définition de 1 920 x 1 080 pixels et une résolution de 401 ppi. La qualité d'écran est vraiment bien, la comparaison avec un OnePlus 3 se fait très facilement.


Le rendu d'Epic Citadel est juste incroyable ! Les graphismes sont à couper le souffle. Je vous conseille de mettre la luminosité au maximum afin de profiter au mieux des graphismes offerts par le "jeu". Le rapport taille/écran est de 72,51%, ce qui est tout à fait correct. Je trouve que les bordures sont de bonne taille, il ne faudrait pas plus grand.


Contrairement à de nombreux smartphones, la partie située en dessous de l'écran n'est pas utilisée. En effet le terminal signé Meizu n'embarque pas de touches capacitives (retour, menu, applications ouvertes). Ne vous inquiétez pas, le bouton Home sert de touche retour. Un simple appui dessus et vous voilà sur votre page précédente. Je trouve cela plus pratique qu'une touche dédiée. De plus, il est possible d'activer la fonction "Retour tactile" afin d'avoir un retour haptique lorsque l'on touche le bouton. Pour accéder aux applications ouvertes, il faut effectuer un slide de bas en haut sur l'écran. Ce que j'apprécie tout particulièrement, contrairement au système d'exploitation de la marque a la pomme, c'est la possibilité de fermer toutes les applications en même temps. Cela permet de vider la mémoire vive rapidement. Et pour accéder au menu, il suffit de presser le bouton principal.


J'ai trouvé deux points faibles à cet écran. Premièrement, il prend rapidement les traces de doigts. Il faut donc prévoir un chiffon pour le nettoyer de temps en temps. Deuxièmement, il est très (très) réactif. Je vous l'accorde, c'est un point positif. Mais lorsque vous écoutez de la musique sur YouTube avec l'application ouverte et que votre téléphone est dans votre poche, c'est assez problématique car soit les musiques passent toutes seules, soit la musique se met en pause, etc. Encore une fois, une coque serait la solution à ce (petit) problème.


En revanche, point très positif, il est possible de créer des raccourcis en se rendant dans Paramètres>Accessibilité>Activation par geste. En activant cette fonction, vous pourrez accéder plus rapidement à vos applications favorites. Par exemple, dessiner un "O" ouvrira l'appareil photo, un "S" ouvrira Snapchat, un "Z" la lampe torche, etc. Cette fonctionnalité est entièrement personnalisable, avec n'importe quelle application présente sur le smartphone.

Photo/Vidéo & Son


La partie photo est un des points positifs de ce MX6. En effet, il embarque un APN dorsal de 12 mégapixels de chez Sony, le IMX386 plus précisément. Ce dernier, d'une ouverture f/2.0 intègre un flash bi-tons.


À l'avant, nous avons un APN de 5 mégapixels. Les photos sont de bonne qualité, à l'avant comme à l'arrière. Il faut cependant avoir une très bonne luminosité pour pouvoir prendre de belles photos. En effet, l'appareil photo peine un peu en basse luminosité, ce qui est très dommage. Le bruit numérique est un peu trop présent, ce qui rend quelques détails peu visibles. Les couleurs qui saturent par moments et le surplus de lumière captée qui lisse les détails nous offrent un rendu pas très naturel. C'est fort dommage.


Néanmoins, lorsqu'une bonne luminosité est présente, le smartphone nous permet de prendre de très belles photos, qui se comparent facilement avec celles d'autres smartphones de cette gamme de prix. Là où j'ai été surpris, c'est au niveau du zoom. Celui-ci est très bon et permet de voir des petits détails qui auraient pu ne pas être nets avec d'autres smartphones.


L'appareil photo du Meizu dispose de plusieurs modes (automatique, manuel, beauté, panorama, champ lumineux, ralenti, rechercher, macro et gif). Le mode manuel permet de paramétrer l'appareil photo en fonction de ce que l’on souhaite faire. Il est possible de gérer la durée d'exposition, l'ISO, la compensation de l'exposition, la saturation, le contraste, et la balance des blancs. Je trouve que c'est très pratique, surtout lorsque l'on souhaite prendre des photos et que les conditions ne sont pas optimales. J'ai réalisé quelques clichés en mode automatique à la montagne pour vous donner un aperçu de la qualité proposée par le MX6.


Le mode panorama, comme son nom l’indique, permet de faire des panoramas. Le mode ralenti permet de faire des ralentis. « Rechercher » permet de prendre en photo des flashs codes. C'est vraiment pratique car on n'est pas obligé de télécharger une application dédiée. Et enfin, le mode gif permet de faire des gif, c'est plutôt sympa. Pour ce qui est des modes beauté, champ lumineux et macro, je n'en ai pas trouvé de réelle utilité.


Pour la vidéo, l'appareil permet de filmer en 4K. La prise vidéo est fluide, la mise au point est rapide et la stabilisation correcte, ce qui nous offre un bon rendu.


Le son du haut-parleur est excellent, il est clair et ne grésille pas lorsque le volume est au maximum. Lors d'appels téléphoniques, on entend parfaitement le correspondant, et inversement grâce au micro de bonne qualité situé sur la partie inférieure du smartphone.


La marque a fourni une paire d'écouteurs filaires embarquant une télécommande, similaire aux anciens écouteurs Apple. Le son de ceux-ci est également très bon ! Le seul bémol est qu'ils ne sont pas très confortables.



Performances


En ce qui concerne les performances, le smartphone est très bon. En effet, il embarque un processeur Hélio X20 deca-core de la marque Mediatek cadencé à 2,3 GHz. Au niveau du GPU, Meizu a opté pour un Mali-T880. Le tout est épaulé par 4 Go de RAM. On le ressent bien lorsque l'on joue à des jeux gourmands tels que Asphalt 8 ou Dungeon Hunter 5. Les jeux tournent parfaitement, sans aucune latence, c'est très appréciable.


Comme les autres smartphones que j'ai testés, j'ai réalisé un test avec AnTuTu Benchmark, l'application qui permet de connaître les performances de l’appareil. Le MX6 a obtenu le score de 78 601, ce qui est tout à fait correct. Nous sommes un peu en retrait par rapport au OnePlus 3 qui lui a obtenu un score supérieur a 150 000 ou le Honor 8 avec un score avoisinant les 90 000. Bien qu'un peu en retrait au niveau des scores par rapport à ses concurrents, le MX6 se débrouille très bien ! En effet, il permet de faire tourner tous les jeux du moment. J'ai même réussi à lancer Epic Citadel sans aucune latence.  

Le Meizu MX6 est compatible Wifi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.1, GPS et NFC.

Interface


Le Meizu MX6 tourne sous Android 6.0 avec la surcouche maison du constructeur : FlymeOS. L'interface m'a entièrement conquis, j'en suis fan ! Elle reprend l'apparence d'iOS et est beaucoup plus simplifiée qu'Android. Elle est fluide, épurée et très intuitive. La marque a même prévu un mode facile permettant de rendre l'utilisation du smartphone plus simple. Cela peut être très pratique pour les personnes âgées par exemple.


Je ne vais pas vous énumérer toutes les différences entre les OS mais je vais quand même vous parler des principales fonctionnalités. Tout d'abord, il n'y a pas de tiroir d'application, on retrouve les applications alignées sur l'écran d'accueil. Ensuite, il est possible de fermer toutes les applications ouvertes d'un seul coup. Enfin, l'application "Sécurité" permet de nettoyer (cache, fichiers indésirables, etc.) et accélérer l'appareil. Ainsi que gérer les autorisations, la batterie et l'antivirus.


Petit détail, le smartphone dispose des mêmes émoticônes qu'iOS et j'en suis très content ! Il faut avouer que ceux d'Android ne sont pas très esthétiques... Autre point qui m'a beaucoup plu, c'est qu'il n'y a pas toutes les applications installées par défaut que l'on retrouve sur Android pur. Même Twitter et Facebook doivent être installés manuellement. C'est très bien pour les personnes qui ne s'en servent pas.


Autonomie


Le MX6 a une très bonne autonomie ! En effet, sa batterie lithium-ion (non amovible) de 3 060 mAh lui permet de tenir une journée complète d'utilisation normale (SMS, réseaux sociaux, jeux, photo, etc.). Le temps de charge est très impressionnant, il n'est que d'une heure vingt seulement ! L'appareil se charge sur secteur à l'aide de l'adaptateur fourni et du câble USB vers USB Type-C.



Conclusion


Le Meizu MX6 est un excellent smartphone de milieu de gamme, il ne lui manque pas grand chose pour atteindre la catégorie supérieure. Son design, ses performances, son autonomie et la simplicité de l'interface Flyme OS font de lui le smartphone idéal ! Bien que le rapport qualité/prix soit très bon, l'appareil a deux gros points négatifs qui l'empêche d'accéder au haut de gamme : la non-présence de la bande des 800 MHz et l'appareil photo qui peine un peu en basse luminosité. Pour ce qui est de la note finale, je lui mets un 9/10. Le MX6 en 32 Go (uniquement) est en promo à 300 euros en ce moment sur le site du constructeur et sur Amazon !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire