Test de l'enceinte Bluetooth SK-M18 : un appareil pour les petits budgets


Aukey est une marque qui conçoit et commercialise de nombreux produits tels que des objectifs pour smartphone, des câbles, ainsi que des enceintes Bluetooth. J'ai testé pour vous la SK-M18, la grande sœur de la SK-M7 que nous avons déjà testée auparavant.


Contenu de la boîte


L'enceinte est livrée dans une boîte en carton simple sur laquelle figure un dessin de celle-ci, ainsi que quelques informations. Lors du déballage on retrouve l'enceinte, un câble micro USB pour la recharger, un câble jack 3,5 mm pour diffuser de la musique lorsque vous ne voulez pas utiliser trop de batterie et un mode d'emploi. Petit ajout de la part d'Aukey, un bon permettant d'obtenir 6 mois de garantie supplémentaires (30 mois au total), ainsi que des réductions sur les autres produits de la marque. Autre petite surprise, la marque a prévu une bandoulière pour suspendre l'enceinte ou pour la transporter sans avoir à la mettre dans son sac à dos.


Quelques caractéristiques


Nous allons maintenant parler chiffres. Tout d'abord, cette enceinte Bluetooth coûte environ 26 euros neuve. Elle est donc accessible pour toutes les bourses, ce qui est un bon point. La SK-M18 est équipée d'une batterie de 3000 mAh qui promet 8 heures d'autonomie (volume au maximum ) avec un temps de recharge énorme de 7,5 heures. L'enceinte est équipée de deux haut-parleurs de 2 watts ainsi que d'un woofer de 7 watts. La SK-M18 est capable de capter les bandes radio de 87,5 à 108 MHz. L'enceinte est équipée d'un port micro USB pour la recharger ainsi que d'une prise Jack 3,5 mm.


Le design, un point essentiel


Tout d'abord, l'enceinte a des dimensions de 132 x 247 millimètres et possède une forme de cylindre. Celui-ci est recouvert d’un plastique soft touch très agréable au toucher. L'écriture Aukey est placée en gros sur un des côtés de l’enceinte, ce qui ne plaira pas à tout le monde.


Aux extrémités de celui-ci, se trouvent les haut-parleurs recouverts d'une grille métallique donnant un aspect plus noble à l'enceinte.

Les boutons se trouvent entre deux haut-parleurs sur une des extrémités du cylindre. Pour empêcher l'enceinte de rouler, deux cerclages de caoutchouc sont placés sur les extrémités. L'un des deux comporte une grosse écriture Bluetooth qui n'est pas très esthétique mais informe bien l'acheteur sur la connectivité de l'enceinte. Sur le dessus, une poignée imitation cuir permet de prendre l'appareil en main sans difficulté.


Est-elle pratique au quotidien ?


Tout d'abord, l'appairage. On peut déplorer l'absence de NFC qui oblige l'utilisateur à utiliser le Bluetooth qui est nettement plus long ou le câble jack qui limite la portée et par conséquent, l'intérêt d'une enceinte nomade. De plus, la portée du Bluetooth n'est que de dix mètres, ce qui est plus faible que ses concurrentes comme la Sony SRS-X33 qui elle, a une portée de plus de 20 mètres. Toutefois, si l'enceinte est utilisée dans une chambre ou un salon vous ne rencontrerez aucun problème. Niveau taille, cette enceinte est plutôt imposante et il vous faudra un grand sac à dos pour la transporter. Ci-dessous, une photo comparant l'enceinte Aukey et la Sony citée précédemment.


Pour pallier ce problème, Aukey a eu la judicieuse idée d'inclure une sangle qui vous permet de porter l'appareil en bandoulière sans encombrer votre sac. Encore une fois si vous utilisez cette enceinte chez vous, la taille n'est pas un problème. Autre ajout plutôt sympathique de la part d'Aukey, la radio. Même si cela ne sera pas utile pour tout le monde, c'est un atout pour cette enceinte. Par exemple si votre smartphone n'a plus de batterie, vous pourrez toujours écouter de la musique. Point négatif : les boutons. Ceux-ci ne sont pas très agréables au toucher (surtout le bouton power) et donnent une apparence cheap à l'appareil.



Le critère le plus important : le son


Il ne faut pas oublier que cette enceinte ne coûte que 26 euros et que, par conséquent, la qualité du son ne sera pas au niveau d'une Bose mini Soundlink 2 par exemple. Commençons le test sans plus attendre. Premièrement, le volume maximum de l'enceinte est d'environ 85 décibels, ce qui est plus qu'acceptable. Cependant, comme avec de nombreuses enceintes quand le volume est poussé au maximum, la qualité sonore n'est pas au rendez-vous. La SK-M18 ne fait donc pas exception à la règle, le son n'est pas clair et grésille beaucoup. Plus étonnant, lorsque le volume est très bas on entend également un léger grésillement. Cependant, à un volume "normal" celui-ci disparaît.  Pour son prix, la qualité sonore de cette enceinte est tout à fait acceptable. Elle n'est pas excellente mais pour regarder des séries ou écouter de la musique chez soi c'est très satisfaisant. En revanche, cela ne sera pas suffisant pour animer des soirées.


Conclusion


La SK-M18 est une enceinte très abordable qui possède les fonctions les plus basiques. Elle n'a pas un design renversant mais une fois posée sur une étagère ou un bureau, cela n'a plus grande importance et on l'oublie vite. Cette enceinte est assez imposante, ce qui oblige l'acheteur à la transporter en bandoulière. Elle possède un son tout à fait honnête mais ne fait pas le poids contre des appareils un peu plus chers. Cette enceinte suffira donc pour une utilisation individuelle en intérieur (visionnage de séries par exemple) mais ne sera pas suffisante pour des soirées, que ce soit en intérieur ou en extérieur.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire