Creative Muvo 2 : une petite enceinte très étonnante !


Creative Labs est une société singapourienne, fondée en 1981, spécialisée dans les périphériques audio numériques qui commercialise plusieurs produits tels que des écouteurs, des enceintes, des casques, des webcams, etc. J'ai eu l'occasion de tester un de leurs produits, la Muvo 2. Cette enceinte se distingue par son design très moderne et par sa qualité sonore époustouflante.

Déballage


Comme pour les Aurvana In-Ear 3 Plus, l'emballage en plastique transparent laisse apparaître l'enceinte.


À l'intérieur, nous avons un câble microUSB vers USB (0,6 mètre), ainsi qu'un manuel d'utilisation et un livret de garantie. À première vue, on distingue une accroche pour dragonne sur l'enceinte mais cette dernière n'est pas fournie, c'est dommage.

Design


La Muvo 2 existe en quatre coloris avec des nuances métalliques (noir, bleu, rouge et gris). Celle que j'ai reçue est bleue, et je la trouve magnifique. Les finitions sont remarquables et le toucher très agréable ! Sur le devant, l'inscription "Creative" est discrète, tout comme les informations d'ordre administratif sur le dessous. L'enceinte dispose de deux antidérapants en silicone, situés sur la partie inférieure, qui l'empêche de glisser. C'est très pratique et de nos jours la quasi-totalité des enceintes en ont.


L'enceinte est très compacte avec des dimensions de 67 (hauteur) x 190 (longueur) x 38 (épaisseur) millimètres et un poids de 333 grammes. De plus, elle est certifiée IP66. Cela signifie qu'elle est totalement protégée contre les poussières et contre les forts jets d'eau de toutes directions. Je rajouterai qu'elle est résistante aux chocs. De ce fait, vous pourrez l'emmener partout !


Six boutons, facilement accessibles et agréables au toucher, permettent d'accéder à tout un panel de contrôles qui sont très bien expliqués dans le manuel d'utilisation. Il est possible de gérer le volume sonore, de changer la piste, de mettre la musique en pause, etc. En plus du Bluetooth 4.2, il est possible d'écouter de la musique via auxiliaire, USB et microSD. Le bouton "M" permet de passer d'une source à l'autre. Une LED avec une couleur différente pour chaque source permet de mieux s'y retrouver.


Pour accéder aux ports, il suffit de retirer le cache en silicone qui se situe à l'arrière de l'appareil. Le fait de pouvoir utiliser une carte mémoire est très pratique, notamment si vous avez besoin d'utiliser l'enceinte sans avoir votre smartphone à proximité. Différents formats sont compatibles (FLAC, WAV, WMA et MP3).

Son


Le son de la Muvo 2 m'a vraiment impressionné ! Le son est riche, clair et surtout très puissant. Cela est notamment dû au radiateur passif qui assure une grande performance des basses et aux haut-parleurs large bande internes. Pour une aussi petite enceinte c'est excellent ! Malgré sa forme le son se propage bien, c'est très agréable. Le son ne sature pas lorsque le volume est au maximum et le mélange aigus/médiums/basses offre un rendu incroyable.

De plus, l'enceinte fait office de kit mains libres grâce au micro situé à côté des boutons afin de répondre aux appels directement depuis l'enceinte. Je trouve que le son est correct, mais sans plus.


L'enceinte dispose d'une fonctionnalité très intéressante : le couplage avec une autre Muvo 2 afin de profiter d'un son stéréo étendu grâce à la technologie de liaison sans fil stéréo. Je n'ai pas pu la tester mais cela doit être plutôt pas mal et pratique sur un bureau.

La portée annoncée est de 10 mètres mais j'ai mesuré une distance supérieure. Il faut néanmoins prendre en compte le fait que cela dépend de plusieurs facteurs tels que les obstacles qui séparent les deux appareils par exemple.

Conclusion


La Creative Muvo 2 est une excellente enceinte qui sait se démarquer par son design, sa qualité sonore, ses multiples sources d'entrées, mais également par son prix. Vendue moins de 80 euros, je trouve que c'est un très bon rapport qualité/prix ! Il ne lui manque pas grand-chose pour venir concurrencer la UE BOOM 2, plus onéreuse.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire