[Test] Wiko View 2 Pro : un smartphone d'entrée de gamme pas comme les autres


Bien connue des Français et à l'origine Marseillaise, Wiko est une marque spécialisée dans la téléphonie mobile qui commercialise des smartphones et divers objets connectés. Début 2018, elle a fusionné avec son partenaire Tinno en devenant une entreprise 100% chinoise, dans l'objectif d'élargir son marché international. Quelques mois plus tard, elle présente ses deux nouveaux smartphones (d'entrée de gamme toujours) : le View 2 et le View 2 Pro. Ces derniers, différenciables par leurs caractéristiques mais également par leur prix, viennent rehausser l'image un peu négative qui régnait au-dessus de la tête de la firme depuis quelques années. Je vous propose de découvrir le test du grand frère : le View 2 Pro.

Déballage


Livré dans une belle boîte sur laquelle on trouve une image du smartphone et ses caractéristiques principales, le View 2 Pro est accompagné d'un câble microUSB vers USB, d'un chargeur secteur, d'une paire d'écouteurs et d'un guide de démarrage rapide. Petit plus, on retrouve un porte-clé à l'intérieur duquel vient se loger l'outil d'éjection de la SIM. C'est très astucieux !

Design


D'aspect général, le View 2 Pro est assez classique et élégant à la fois pour un smartphone d'entrée de gamme. Plutôt court en largeur et long en hauteur, il a un format que j'aime beaucoup et une prise en main très agréable. Cette dernière résulte également du choix des matériaux : du plastique à l'arrière et de l'aluminium sur les bordures. Le dos est conçu de façon à nous faire penser que c'est du verre et avec des reflets similaires à ce que l'on trouve sur le Honor 10. C'est très réussi ! Cela fait donc de lui un appareil compact (153 x 72,6 x 8,3 mm) et léger (164 g). Je le trouve un peu épais, surtout que l'appareil photo ressort de quelques millimètres mais je chipote un peu. Par ailleurs, il n'est pas glissant du tout et ne prend que très légèrement les traces de doigts et c'est un très bon point !


Du côté de la face avant, l'encoche se différencie de la concurrence par sa taille inhabituelle. En effet, cette forme ronde est assez imposante et certains trouveront qu'elle l'est trop. C'est une question de goût. Après plusieurs semaines d'utilisation et au vu de la façon dont elle est intégrée et d'une petite fonctionnalité sympathique dont je vous parle plus bas, je ne la trouve pas dérangeante. Cela reste toutefois subjectif. Au-dessus de cette encoche, un petit espace laisse passer la poussière et ce n'est pas très beau. C'est dommage.


Au dos, on retrouve le double capteur positionné à la verticale ainsi que le flash, le capteur d'empreintes digitales et le nom de la marque. Tout en bas, on remarque des indications telles que le lieu de fabrication, le logo du recyclage et le marquage CE. Celles-ci sont beaucoup trop visibles, ce qui gâche un peu l'esthétique de l'appareil.



Sur la tranche droite se situent les boutons power et volume, tandis que le tiroir SIM est de l'autre côté. Ce dernier laisse apparaître deux emplacements avec deux configurations possibles : nanoSIM + microSD ou nanoSIM + nanoSIM.


Sur la partie inférieure du smartphone se trouvent le haut-parleur et le port microUSB. Vous ne rêvez pas, ça existe toujours ! J'ai eu une discussion avec un employé de la marque lors de la soirée de lancement de ce View 2 Pro, qui m'a expliqué la raison du choix de ce port. En effet, la cible de Wiko étant majoritairement les jeunes, il leur fallait développer un smartphone donnant accès aux dernières avancées (par exemple un écran borderless, la reconnaissance faciale et une caméra avant de qualité) sans que le prix ne soit trop élevé. Des concessions ont dû être faites et d'un point de vue marketing ce n'était pas intéressant pour eux de proposer de l'USB Type-C.


Pour la prise jack, pas d'inquiétude, elle est en haut de l'appareil !

Écran


Qui dit taille imposante dit écran imposant (enfin pas pour tous les constructeurs), et Wiko l'a bien compris. Son View 2 Pro embarque un écran IPS de 6 pouces bord à bord au format 19:9. Ce dernier, arrondi aux coins, occupe 84% de la surface avant totale. C'est un peu au-dessus de la moyenne mais cela aurait pu être encore meilleur avec un contour moins large, notamment au niveau de la bande noire en dessous de l'écran.


L'écran a une définition de 1528 x 720 pixels et une résolution de 282 ppp. L'image n'est pas de la plus grande netteté qui soit, on ressent même le flou par moments. Le passage d'un écran OLED à un écran IPS se fait ressentir. Encore une fois, c'est un choix assumé de Wiko. Toutefois, l'écran est très agréable à utiliser, que ce soit pour jouer à des jeux ou même regarder des films.

Photo/Vidéo & Son


Équipé d'un double capteur dorsal Sony IMD499 (un de 16 mégapixels avec une ouverture f/1.75 et un grand angle à 120° de 8 mégapixels avec une ouverture f/2.2), le View 2 Pro permet de prendre d'assez belles photos en général. L'objectif principal se débrouille plutôt bien lorsque toutes les conditions nécessaires sont réunies. Toutefois, il a tendance à manquer de détails et à brûler le ciel, comme sur la photo ci-dessous. En grand angle, il capte trop la lumière et le rendu obtenu n'est pas très fidèle à la réalité avec des détails qui sont réduits en netteté, mais c'est tout de même mieux que le LG V30 !

Capteur principal
Grand angle

C'est là qu'intervient le mode Professionnel qui permet d'ajuster tout un tas de paramètres afin d'obtenir la meilleure photo possible. Le mode Super Pixel, quant à lui, offre de meilleurs détails mais le temps de traitement est plus long.

Automatique
Professionnel

L'appareil dispose également de la fonction Bokeh qui permet de faire des photos avec un beau flou d'arrière-plan. Bien sûr, ce n'est pas le meilleur qui soit mais on peut ajuster le flou comme on le souhaite, c'est pratique. Cette fonction se retrouve également à l'avant sur le capteur frontal qui propose de très beaux selfies grâce à son objectif de 16 mégapixels et son ouverture f/2.0. C'est ce qui se fait de mieux en entrée de gamme (il dépasse même certains smartphones de milieu de gamme) !


Au niveau de la vidéo, le View 2 Pro s'en sort également bien en proposant une captation Full HD et une bonne stabilisation. Le seul bémol est la mise au point qui n'est pas très fluide et qui offre un rendu moyen lorsque les conditions ne sont pas optimales

Quoi qu'il en soit, le Wiko View 2 Pro n'est pas mauvais en ce qui concerne la photo et la vidéo, il faut juste adapter les réglages et être dans de bonnes conditions pour obtenir de beaux rendus.


Le son qui sort du haut-parleur est clair, équilibré et puissant, un très bon point ! Il ne faut cependant pas le pousser de trop, sous peine d'avoir un son un peu renfermé et criard. La paire d'écouteurs fournie n'est pas exceptionnelle mais elle s'utilise très bien pour des écoutes ponctuelles. Des embouts supplémentaires sont fournis.

Performances


Équipé d'un processeur octa-core Qualcomm Snapdragon 450 cadencé à 1,8 GHz et d'une puce Adreno 506, le tout épaulé par 4 Go de RAM et 64 Go de stockage, le View 2 Pro m'a étonnamment surpris ! En effet, il est fluide, ne chauffe pas beaucoup et permet de faire tourner des jeux gourmands comme PUBG ou Asphalt 8 sans la moindre latence. Pour un smartphone d'entrée de gamme c'est assez rare, bravo Wiko ! Par ailleurs, il a obtenu la note de 70 361 sur AnTuTu Benchmark, ce qui est légèrement en dessous de la moyenne mais qui fait tout de même l'affaire.

Il est équipé du NFC et du Bluetooth 4.2 mais pas de résistance à l'eau (il ne faut pas trop en demander non plus !).


Pour déverrouiller le nouveau fleuron de la marque, deux options (en plus du simple code/schéma) s'offrent à nous. Tout d'abord, le capteur d'empreintes digitales. Ce dernier est très rapide mais l'écran est un peu long à s'allumer. On a donc l'impression qu'il n'est pas très réactif mais ce n'est pas le cas ! Une petite mise à jour logicielle permettrait d'ajuster tout ça. Ensuite, la reconnaissance faciale est très bonne en toutes circonstances (même lorsque l'on n'est pas vraiment en face de l'appareil). Dans le noir, il suffira juste d'augmenter la luminosité afin que le capteur reconnaissance votre visage. Petit plus assez sympathique, il est possible d'activer automatiquement l'écran lorsqu'on le soulève. Cela est très pratique !

Interface


Au niveau de l'interface, rien de plus simple, le View 2 Pro embarque Android 8.0 Oreo dans sa version pure, à quelques détails près. Très plaisant, aucune application inutile n'est installée par défaut. Une seule application nommée WiLine est préinstallée mais peut être désinstallée à souhait. Elle permet notamment de gérer la coque folio vendue séparément. Wiko a ainsi souhaité alléger son appareil au maximum afin de le rendre rapide et efficace.


Petite fonctionnalité très bien pensée, le haut de l'écran est utilisé pour gérer la musique et les appels en multitâche. Cela permet d'y accéder plus rapidement et de manière beaucoup plus intuitive. J'en suis fan !

Autonomie


Sa batterie de 3000 mAh lui confère une autonomie correcte d'environ une journée en utilisation normale (messages, réseaux sociaux, photo, internet, musique). Lorsque cela devient plus intensif, avec notamment de longues sessions de jeux, il vous faudra le recharger dans la journée. Malheureusement, il ne dispose ni de la recharge sans fil, ni de la recharge rapide. Il faut donc compter environ deux heures afin de le recharger entièrement.

Conclusion


Pour 299€, Wiko a réussi à faire une belle prouesse en nous proposant un smartphone design, performant et donnant l'accès au borderless, à la reconnaissance faciale et à des photos de qualité. La marque a su rehausser son image et nous ne pouvons que la féliciter. Bien évidemment, nous restons sur de l'entrée de gamme, il ne faut donc pas s'atteindre à être à la pointe de la technologie. Proposé en deux coloris (anthracite et gold), le View 2 Pro est disponible sur Amazon.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire