[Test] Alcatel 5 : un smartphone original et performant !


Alcatel était à l'origine une entreprise française spécialisée dans le secteur des télécommunications. En 2004, Alcatel-Lucent et TCL créent une joint-venture, avant que TCL rachète Alcatel en 2005. Aujourd'hui, Alcatel est une marque de TCL Communication, une entreprise internationale qui conçoit, développe et commercialise, dans le monde, une gamme de dispositifs mobiles et internet. Après avoir testé l'IDOL 5 l'année dernière, voici le test du nouveau flagship de la marque : le "5".

Déballage


Livré dans une boîte aux couleurs de la marque, l'Alcatel 5 est accompagné d'un adaptateur secteur, d'un câble USB-C vers USB, d'un outil d'éjection de la SIM et d'une paire d'écouteurs maison. Pas besoin de plus, le nécessaire est présent.

Design


L'Alcatel 5 est un smartphone au design hors du commun. En effet, il reprend les lignes d'un appareil borderless mais uniquement sur la partie inférieure de l’écran. Nous nous retrouvons donc avec une large bande au-dessus, au sein de laquelle se situent les différents capteurs ainsi que la double caméra frontale. Le tout est arboré par des lignes horizontales, c'est original !


Le smartphone est très facile à prendre en main, si ce n'est trop. En effet, son poids plume de 144 grammes le rend extrêmement léger, nous faisant penser que l'on tient un bout de plastique. Toutefois, ses dimensions (152,35 x 71,1 x 8,45 millimètres), et son dos légèrement courbé rendent son utilisation très agréable. En parlant du dos, celui-ci est entièrement composé de plastique façon aluminium brossé du plus bel effet ! C'est très doux au toucher mais relativement glissant. Quoi qu'il en soit, nous retrouvons un grand objectif photo encerclé par une bague argentée, un flash, un capteur d'empreintes digitales et le nom de la marque. D'autres inscriptions trouvent également leur place un peu plus bas mais elles ne sont que très peu visibles, et c'est un excellent point !


Sur la tranche droite, on trouve les boutons de volume et de verrouillage, à l'opposé du tiroir SIM qui est logé sur la tranche gauche. En ouvrant ce dernier, on accède à deux emplacements : un premier pour une nanoSIM et un second pour une nanoSIM ou une microSD. L'appareil est donc compatible dualSIM afin de gérer deux lignes en même temps.


La prise jack se situe sur la partie supérieure du smartphone et le port USB-C sur la partie inférieure, juste à côté du haut-parleur. Étrangement, ce port n'est pas positionné de façon symétrique. Un choix pratique je suppose.

Écran


L'écran de l'Alcatel 5 est certainement son plus gros point fort ! En effet, d'une taille de 5,7 pouces avec une définition HD+ (1440 x 720 pixels) et une résolution de 282 ppp, cet écran IPS révèle de très belles couleurs et un bon taux de contraste. De plus, il est au format panoramique 18:9 et recouvre 78% de la face avant totale. C'est assez faible en comparaison avec certains appareils comme le Condor Allure M3 ou le Wiko View 2 Pro mais cela reste très bon.

Photo/Vidéo & Son


Au niveau de la photo, l'Alcatel 5 s'en sort assez bien lorsque la luminosité est suffisante. Il est ainsi possible d'obtenir des clichés réussis avec de belles couleurs et un niveau de détails satisfaisant. Toutefois, lorsque la luminosité est plus faible, l'appareil éprouve des difficultés et un bruit numérique trop prononcé fait son apparition. C'est une constatation que l'on fait souvent sur un smartphone d'entrée de gamme.

Techniquement parlant, il embarque un capteur de 12 mégapixels à l'arrière avec une ouverture f/2.2. La taille de l'image peut atteindre 16 mégapixels par interpolation. À l'avant, un capteur principal de 13 mégapixels (16 par interpolation) avec une ouverture f/2.0 et un capteur secondaire de 5 mégapixels (8 par interpolation) avec une ouverture f/2.4 pour le grand angle à 120°. Le passage de l'un à l'autre se fait manuellement ou automatiquement en détectant le nombre de visages sur la photo. Un flash frontal est également de la partie.
La prise de photo est assez lente, un temps d'attente d'environ deux secondes est nécessaire. Quoi qu'il en soit, le logiciel offre un large panel de fonctionnalités telles que le panoramique, le time-lapse, le mode social, le mode trace lumineuse et le ralenti.

Mêmes remarques pour la vidéo, avec par ailleurs une mise au point difficile qui altère la fluidité globale de la vidéo mais une stabilisation plus que correcte pour de l'entrée de gamme. Il est possible de filmer en Full HD (1080p) à 30 fps au dos et à l'avant.

Équipé d'un simple haut-parleur sur sa tranche inférieure, il propose un son relativement clair et équilibré. Les écouteurs avec lesquels il est livré sont d'assez bonne qualité, sans plus.

Performances


L'Alcatel 5 embarque un processeur MediaTek MT6750 octa-core cadencé à 1,5 GHz couplé à 3 Go de RAM qui lui offre une navigation fluide au quotidien, que ce soit pour effectuer de simples tâches ou même pour jouer à des jeux. J'ai été très agréablement surpris de ne ressentir aucune latence lors de sessions de jeux gourmands tels qu'Asphalt 9 ou PUBG !
L'appareil dispose de 32 Go de stockage, extensibles par microSD jusqu'à 128 Go, de quoi vous permettre de stocker une certaine quantité de fichiers.

Point important sur cet Alcatel 5, la reconnaissance faciale. Cette dernière est rapide et efficace afin de le déverrouiller en moins de deux secondes. Un capteur d'empreintes digitales se situe à l'arrière afin de compléter la première méthode de déverrouillage citée précédemment. En effet, le smartphone ne peut reconnaître un visage lorsque l'environnement est sombre. Il est ainsi pratique de pouvoir tout de même le déverrouiller sans devoir dessiner un schéma ou rentrer un code.

Le Bluetooth 4.2 est de la partie, ainsi que la 4G de catégorie 4 mais pas de NFC.

Interface


Le dernier fleuron de la marque tourne sous Android 7.0 Nougat, une version qui a maintenant deux ans mais qui est encore au goût du jour ! La surcouche constructeur est très légère et on retrouve quelques fonctionnalités sympathiques telles que la capture d'écran avec 3 doigts (balayer vers le bas à l'aide de 3 doigts pour prendre une capture d'écran), le retour à l'écran d'accueil en appuyant longuement sur le capteur d'empreintes digitales ou le clonage d'applications (utiliser deux comptes Facebook sur deux apps différentes).


Enfin, la fonction Joy Touch laisse apparaître un bouton flottant qui permet d'accéder rapidement à des raccourcis et applications. Ceux-ci peuvent être définis et ajustés à souhait dans les réglages. C'est très pratique car cela offre une solution de raccourcis très intuitive.
Toutefois, j'ai remarqué un surplus d'applications préinstallées par défaut qu'il faudra désinstaller si elles ne vous intéressent pas. D'autant plus qu'elles occupent de la place sur le stockage...

Autonomie


Au niveau de l'autonomie, l'Alcatel 5 m'a agréablement surpris ! En effet, il embarque une batterie de 3000 mAh qui lui offre une bonne journée d'utilisation complète en utilisation "classique". Il est équipé d'un port USB-C mais ne dispose ni de la recharge sans fil ni de la recharge rapide. Une chose assez rare sur de l'entrée de gamme. Il faut donc compter environ 2h30 pour une recharge complète.

Conclusion


Ayant de nombreux atouts pour plaire, l'Alcatel 5 est un très bon smartphone d'entrée de gamme pour ceux qui recherchent un smartphone design, original, performant et agréable à utiliser, sans se ruiner. Disponible en deux coloris (noir ou doré) sous la barre des 230 euros, je vous le recommande sans hésiter !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire