Migration vers Android : Hub One confiant


S’il est incontestable que Microsoft est l’un des acteurs majeurs du marché des services informatiques et cloud, il n’en demeure pas moins que ce membre des GAFAM est nettement plus performant sur le hardware que sur la partie logiciel. En effet, depuis quelques années, on constate une régression de la solution Windows 10, et aucune mise à jour n’est parvenue à la rendre dynamique et efficace. Ainsi, Microsoft a décidé qu’il était temps d’abandonner le support Windows CE-Mobile, ce qui semble placer Android comme le remplaçant idéal. D’ailleurs, Hub One, acteur majeur de la transformation numérique s’oriente fortement vers cette option.

Microsoft en perte de vitesse face à Google ?
Microsoft a pendant longtemps conquis et dominé le marché des services numérique et jusqu’à ce jour, une très large majorité des terminaux mobiles continuent de fonctionner sous Windows, notamment en milieu industriel. Toutefois, les dernières versions de Windows, notamment la 10 a présenté de nombreuses limites, ce qui complique son utilisation. Google pour sa part a affiché son intention non équivoque de conquérir le marché des services numériques et surtout de maintenir sa 1ère place à tout prix. Pour cela, il propose des solutions très efficaces, notamment pour ce qui est du support mobile. Ainsi, Android permet de corriger les faiblesses des supports Windows, tout en proposant un support et une interface plus dynamiques encore, plus performants et surtout qui répondent mieux aux besoins des industriels qui profitent d’ailleurs des atouts d'Android pour faciliter la préparation de commande via la reconnaissance vocale. Il est donc une évidence que Microsoft perd et continuera de perdre de grosses parts de marché, au profit de son concurrent Google, comme on peut le constater sur le site de Hub One, ce grand opérateur de télécom qui s’est penché sur la question.

Une migration vers Android : les précautions à prendre
La migration vers Android ne sera pas aussi aisée qu’on pourrait le penser, surtout lorsqu’il existe une énorme quantité de données en jeu et que le réseau concerné est vaste, comme c’est le cas des plateformes du secteur industriel. Ainsi, les systèmes d’information devront s’adapter, et mettre à jour de nouveaux besoins métiers qui étaient conçus en tenant compte du support utilisé précédemment.
Il est donc nécessaire de faire au préalable un audit des systèmes d’information afin de déterminer l’ampleur et les conséquences de cette migration. Par ailleurs, de nombreux supports continuent de fonctionner efficacement sur Windows, et leur migration pourrait fragiliser l’intégrité et la sécurité du parc informatique en jeu.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire