Test de l'Alcatel IDOL 5 : un design premium et de belles photos...


Alcatel était à l'origine une entreprise française spécialisée dans le secteur des télécommunications. En 2004, Alcatel-Lucent et TCL créent une joint-venture, avant que TCL rachète Alcatel en 2005. Aujourd'hui, Alcatel est une marque de TCL Communication, une entreprise internationale qui conçoit, développe et commercialise, dans le monde, une gamme de dispositifs mobiles et internet. Après avoir testé l'IDOL 4S l'année dernière, voici le test de l'IDOL 5.

Déballage


L'emballage est relativement simple. Nous pouvons retrouver le nom du produit ainsi que le logo de la marque sur la face avant, un aperçu du smartphone sur la tranche gauche et des caractéristiques techniques sur les autres faces. On apprend que le modèle se trouvant à l'intérieur est de couleur argent. Je vous propose d'ouvrir afin de le découvrir. Nous avons donc le smartphone, accompagné d'un adaptateur secteur, d'un câble microUSB vers USB, d'un outil d'éjection de la SIM et d'une paire d'écouteurs signée Alcatel. Tous les accessoires nécessaires à son bon fonctionnement sont fournis. En revanche, contrairement à l'IDOL 4S, la marque n'a pas prévu d'embouts supplémentaires pour les écouteurs ni de coque pour protéger l'appareil.

Design


L'IDOL 5 est un beau smartphone qui combine verre et métal pour lui donner un aspect premium. La finition aluminium mat chromé et le dos métallique couleur argent lui permettent de se comparer facilement aux smartphones haut de gamme, au niveau du design. La prise en main est excellente en raison de ses bords incurvé à l'arrière comme à l'avant avec son écran 2.5D. Le smartphone ne glisse pas et c'est un point très positif ! De plus, l'appareil est fin avec des dimensions de 148 x 73 x 7,5 millimètres pour un poids plume de 155 grammes.


Sur la tranche droite se trouvent le bouton d'allumage et le bouton volume. Ils sont bien situés et le bouton d'allumage a une surface rugueuse lui permettant de se distinguer du bouton volume. Désormais, vous ne vous tromperez plus !


Sur la tranche gauche, le tiroir laisse apparaître deux emplacements pour carte nanoSIM ou carte microSD (SIM 1 + SIM 2 ou SIM 1 + microSD). Ce dernier est facilement accessible grâce à l'outil d'éjection fourni dans la boîte.


À l'arrière, nous retrouvons l'appareil photo accompagné d'un double flash LED. Ce dernier ressort vraiment très peu et ce n'est pas du tout problématique. Un peu plus bas se situe le capteur d'empreintes digitales. Ce dernier, de forme circulaire, est très bien placé mais n'est pas rapide. En effet, il faudra compter entre 2 et 3 secondes pour déverrouiller l'appareil. C'est vraiment dommage, surtout lorsque l'on sait que le capteur du POP 4S sorti quelques années plus tôt est bien plus rapide...


Sur la face inférieure se situent deux haut-parleurs, ainsi qu'un port microUSB. Contrairement à de nombreux smartphones du marché actuellement, la prise jack est située en haut de l'appareil.

Dernière petite information en ce qui concerne le design, le smartphone est pourvu d'une LED de notification qui s'allume lorsque l'on reçoit une notification. Je trouve que c'est très pratique. En effet, pour savoir si on a reçu un message, on n'est pas obligé d'allumer l'écran, un petit coup d'œil suffit.

Ecran


L'IDOL 5 embarque un très bel écran IPS de 5,2 pouces avec une définition Full HD (1 920 x 1 080 pixels) et une résolution de 423 ppp. Cet écran permet donc de profiter pleinement des graphismes des derniers jeux du moments. Je ne connais pas la surface exacte occupée par l'écran mais cela doit se rapprocher de l'IDOL 4S dans les environs des 72%. Je trouve que c'est trop peu. Les bandes en haut et en bas prennent de la place inutilement. Aujourd'hui, les constructeurs proposent de plus en plus des écrans borderless, même sur de l'entrée de gamme avec notamment l'ECHO Horizon. C'est dommage qu'Alcatel n'ait pas suivi le "mouvement". Peut-être sur l'IDOL 6... Le point négatif de cet écran est la luminosité. En effet, elle est insuffisante en extérieur, ce qui nous empêche de voir correctement l'écran.

Photo/Vidéo & Son


La qualité photo est le plus gros point positif de cet IDOL 5 ! Alcatel a fait un effort remarquable par rapport à l'IDOL 4S qui avait du mal, notamment en basse luminosité. L'appareil embarque un capteur dorsal de 16 mégapixels d'une ouverture f/2.0 accompagné d'un flash double ton et d'un grand angle de 76,3°. 


Cela lui permet de prendre de belles photos, autant en extérieur qu'en intérieur. Certes ce n'est pas parfait mais pour du milieu de gamme je trouve que c'est très bien ! Le bruit numérique est peu présent et la lumière est captée comme il faut, ce qui offre une certaine visibilité sur les détails. Le point qui m'a le plus surpris est la prise de photos en basse luminosité. Le smartphone s'en sort vraiment bien, je vous laisse juger d'après les photos.


Pour ce qui est de la caméra avant, l'appareil embarque un capteur de 8 mégapixels d'une ouverture f/2.4 accompagné d'un flash et d'un grand angle de 84° lui permettant de prendre des photos correctes. 

En ce qui concerne la vidéo, l'appareil peut filmer en 1080p à 30fps pour la caméra arrière et en 720p à 30fps pour la caméra avant. Il embarque une stabilisation vidéo (EIS) à l'arrière lui permettant de stabiliser, en théorie, ce que l'on filme. En pratique, le résultat est correct avec une mise au point fluide mais la stabilisation n'est pas très bonne. 


Le son de l'IDOL 5 est correct mais sans plus. Le son, délivré uniquement par un seul des deux haut-parleurs présents, n'est pas très clair et grésille lorsque l'on augmente le volume. Pour les appels téléphoniques, c'est suffisant. On entend bien le correspondant, et inversement grâce au micro de bonne qualité. Contrairement à l'IDOL 4S, ce n'est pas un smartphone fait pour écouter de la musique sans écouteurs ni enceinte. En parlant d'écouteurs, Alcatel a fourni une paire d'intra-auriculaires en plastique. Le son n'est pas très bon et fait rapidement mal aux oreilles. Je suis un peu déçu de ce côté-là... Il aurait été préférable de s'associer à une marque qui s'y connaît mieux dans le domaine, comme JBL par exemple.

Performances


L'IDOL 5 embarque un processeur MediaTek MT6753 octa-core cadencé à 1,3 GHz et épaulé par 3 Go de mémoire vive (RAM). Ces performances correctes offrent au smartphone un confort d'utilisation normale. Dès que cela devient un peu plus intensif, on sent que l'appareil peine un peu. Avec plusieurs applications ouvertes en arrière-plan, l'appareil chauffe et on observe des latences qui altèrent son utilisation. Je l'ai utilisé pendant deux semaines et un jour il s'est mis à chauffer et s'est éteint subitement. Je n'ai pu le rallumer que 20 minutes plus tard. J'espère qu'une mise à jour future viendra régler tout ça ! 

Interface


L'appareil tourne sous Android 7.0 Nougat, l'avant-dernière version du système d'exploitation de Google. Presque pure, elle dispose de quelques modifications esthétiques du constructeur. Le tout est beau, très fluide et il n'y a pas de surplus d'applications installées par défaut, c'est très appréciable ! La capacité de stockage est de 16 Go avec 6,19 Go utilisés par le système. Cela nous laisse à peine 10 Go, ce qui est bien trop peu (32 Go aurait été idéal).


La particularité de cet IDOL 5 est la possibilité de "cloner" des applications. Cela permet de disposer d'une copie sur l'écran d'accueil afin de pouvoir se connecter deux fois dans la même application en simultané. Il est déjà possible de le faire directement depuis certaines applications comme Instagram et Twitter mais cela est bien pratique pour les applications telles que Facebook, Messenger et Snapchat.


La touche BOOM présente sur l'IDOL 4S a été astucieusement remplacée par une touche virtuelle appelée Now Key qui permet d'accéder à plusieurs raccourcis prédéfinis au préalable dans les réglages. Il est possible de modifier la taille, la couleur et également le nombre de raccourcis affichés (entre 3 et 8).


Par exemple, un double appui affiche les applications récentes, une pression longue affiche l'accueil, un glissement court permet de retourner en arrière, etc... Lorsque l'on appuie sur la touche, un cercle laissant apparaître d'autres cercles permet d'accéder à ses applications favorites plus rapidement comme la séparation en deux de l'écran par exemple. Je trouve cette fonction très pratique !

Autonomie


L'IDOL 5 dispose d'une batterie lithium-ion d'une capacité de 2 800 mAh lui permettant de tenir environ une journée d'utilisation normale (messages, réseaux sociaux, photo, etc.). C'est correct pour du milieu de gamme mais vous serez obligé de recharger votre smartphone tous les soirs. Cela n'est pas très contraignant mais le temps de recharge est assez long (environ 3h30). L'autonomie est donc bonne mais c'est un point à améliorer, notamment au niveau de la recharge.

Conclusion


Alcatel nous propose un smartphone intéressant avec un très beau design et une qualité photo surprenante. Cependant, quelques points sont encore à améliorer pour que la marque puisse s'aligner avec la concurrence, notamment au niveau des performances et de l'autonomie. J'ai hâte de découvrir son successeur, l'IDOL 6, qui devrait sortir dans un an. En attendant, si vous avez un petit budget mais que vous cherchez un bon appareil, l'IDOL 5 est commercialisé à 239 euros sur Amazon.

1 commentaire: